Ba

BAAR Michel

In memoriam

.

En quelques livres

Photo de Quang Nguyen Vinh sur Pexels.com

Traversées: N°51,49,47,46,45,42,38

BADAEVA PETROVNA Anna

Samosel, Habitante de la zone d’exclusion

En quelques livres

  • Témoignage paru dans le n°91 de la Revue Traversées, traduit par Héloïse et Laure Kazmierczack sous la direction de Luc Debacker

BADESCU Horia

Né en 1943, à Aref-sur-Arges (Roumanie), poète, prosateur et essayiste roumain, docteur ès lettre, journaliste et diplomate, lauréat de l’Académie roumaine en 1991 et du Prix Européen de Poésie francophone « Léopold Sedar Senghor » en 2004, membre du conseil d’administration de la Maison Internationale de la Poésie de Bruxelles et président d’honneur de l’Association Rencontres Européennes-Europésie , membre de l’Union des Ecrivains français et de l’Académie Universelle de Montmartre et membre d’honneur de l’Académie francophone et de l’Union des Poètes francophones, membre du CIRET et du comité international de rédaction de la revue « Mémoire du XXIe siècle », Horia Badescu  est l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages de poésie, de romans et d’essais publiés en Roumanie, France, Belgique, Etats-Unis, Macédoine, Bulgarie, Vietnam. Membre fondateur du mouvement littéraire Equinoxe, il a fondé aussi en 1991 le Festival International de Poésie « Lucian Blaga ».

En quelques livres

  •  Le visage du temps  (poèmes, Librairie bleue, 1993),  
  • Le fer des épines ( poèmes, l’Arbre à parole, 1995), 
  • Exercices de survie (poèmes, La bartavelle éditeur, 1998), 
  • Les syllogismes du chemin ( poèmes, l’Arbre à paroles, 2000), 
  • Le vol de l’oie sauvage (roman, Gallimard, 2000), 
  • La mémoire de l’Etre – la Poésie et le Sacré (essai, Editions du Rocher, 2000), 
  • Abattoirs du silence ( poèmes, AB éditions, 2001), 
  • Le vent et la flamme (poèmes, Librairie bleue, 2002), 
  • Un jour entier (poèmes, l’Arbre à paroles, 2006), 
  • Miradors de l’abîme (poèmes, l’Arbre à paroles, 2008), 
  • Parler silence (poèmes, l’Arbre à paroles, 2010), 
  • Roulette russe (poèmes, L’herbe qui tremble, 2015)
BADESCU Horia

Traversées: N°82,74,62,54

BAHRI Farid

Historien, spécialiste du Maroc, Farid Bahri est enseignant en histoire en Belgique.

Titulaire d’un DEA d’études anglophones de l’Université de Tours (France) et d’un master en Histoire contemporaine de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), il s’intéresse à l’histoire du Maroc et en particulier à celle de sa ville natale, Tanger. 

Il a publié de nombreux articles dans des revues littéraires et historiques telles que Qantara, Din wa Dunia, Tel Quel ou Zamane.

En quelques livres

  • Tanger, Une histoire-monde du Maroc, éditions BiblioMonde


  • Source: BiblioMonde éditions
BAHRI Farid

Traversées: N°73,74,76,88

BAILLIEUX Michel

Michel Bailleux est né le 2 mai 1957 à Verviers et habite actuellement à Arlon.

Candidatures en philologie romane à Namur.

Licences et agrégation à Louvain avec diplômes en 1980. Mémoire « Anachronie, rythme du récit et fréquence narrative dans Le Mystère Frontenacde François Mauriac », UCL, septembre 1980.

Enseignant, puis animateur culturel.

Propriétaire-fondateur d’un vidéo-club à Arlon pendant cinq ans.

Employé de librairie à Luxembourg.

Animateur d’ateliers d’écriture depuis 2004 à Arlon. Participation à des ateliers d’écriture à Tournai, Lille, Namur… dont le premier sera La férule de la Scribande à Tournai (Paul Mathieu et Eliane Roussel). Participation à un atelier animé par Xavier Deutsch en 2006.

En quelques livres

  • Taranis, récit, co-écrit avec Sophie Hannick et illustré par Rihab Kiderchah, Editions Tapir Rêveur, Clairefontaine (Arlon), 2007.
  • Rencontres et tournants, récits, contes, Demdel Éditions, Arlon, 2017.

    source: Service du Livre Luxembourgeois
BAILLIEUX Michel

Traversées: N°62, 24, 21, 16

BAKOWSKI Peter

Peter Bakowski est né en 1954 à Melbourne (Australie) dans une famille d’immigrants polonais et allemands. Il entre très tôt dans la vie active et place son existence sous le signe du voyage. En 1983, il découvre le Texas et la Beat Generation, qui influencera son premier recueil : Thunder Road, Thunder Heart (Route de Tonnerre, Coeur de Tonnerre). Avec Le cœur à trois heures du matin, cet écrivain australien, proche de Jack Kerouac et d’Allen Ginsberg, est publié pour la première fois en France (Éditions Bruno Doucey, février 2015).

En quelques livres

  • Le cœur à trois heures du matin, Ed. Bruno Doucey (2015), traduit par Mireille Vignol

    Source: éditions Bruno Doucey
BAKOWSKI Peter

Traversées: N°38

BALVAY-HAILLOT Nicole

(France, le 13 octobre 1942 -)

Auteure de romans, de récits et de nouvelles, Nicole Balvay-Haillot vit en Outaouais depuis 1969. Après avoir été professeure, terminologue et rédactrice, elle se consacre entièrement à l’écriture et à l’épanouissement de la vie littéraire en Outaouais à compter de 1996. Membre du conseil d’administration de l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais (AAAO) dès 1998, elle en sera la présidente de 2002 à 2007. Elle a également été membre du conseil d’administration du Salon du livre de l’Outaouais de 2000 à 2004 et siège au conseil d’administration du Conseil régional de la culture de l’Outaouais (CRCO) depuis 2002. Grande voyageuse, Nicole Balvay-Haillot a fait le tour du monde de juillet 1989 à juillet 1990, ce qui lui a inspiré trois textes diffusés sur les ondes de Radio-Canada en 1991 ainsi que de nombreux articles, récits et nouvelles parus dans le magazine Vidéo-Presse, auquel elle a collaboré de 1982 à 1995. Son roman, L’Enfant du Mékong, lui fut également inspiré par son voyage en Asie. Son récit, Dérive, lui a valu le Prix du concours d’écriture du Salon du livre de l’Outaouais. Nicole Balvay-Haillot est membre de l’union des écrivaines et des écrivains québécois. 

En quelques livres

  • Dérive (2000)Nicole Balvay-Haillot, Dérive, Aylmer : Éditions Medianik, 2000, 113 p. ; 23 cm.ISBN : 2-9806830-0-0 (br.)
    Notes : Éd. originale, Montréal : Éditions du Remue-ménage, 1993
  • Dérive (1993)Nicole Balvay-Haillot, Dérive, Montréal : Éditions du Remue-ménage, À vrai dire, 1993, 113 p. ; 23 cm.ISBN : 2-89091-120-9 (br.)
  • L’enfant du Mékong (2000)Nicole Balvay-Haillot, L’enfant du Mékong – roman, Hull : Vents d’Ouest, Azimuts, 2000, 149 p. ; 21 cm.ISBN : 2-89537-020-6 (br.)
  • Fenêtre sur vie : nouvelles et récits (2009)Nicole Balvay-Haillot, Fenêtre sur vie : nouvelles et récits, Ottawa : Vermillon, Collection Parole vivante, 2009, 163 p. ; 23 cm.ISBN : 978-1-897058-83-1
  • Parce que c’était toi, parce que c’était moi (2003)Nicole Balvay-Haillot, Parce que c’était toi, parce que c’était moi – récit, Ottawa : Vermillon, 2003, 110 p. ; 23 cm.ISBN : 1-894547-59-4

    source
BALVAY-HAILLOT Nicole

Traversées: N°35

BARBARANT Olivier

Olivier Barbarant (né le 5 mars 1966 à Bar-sur-Aube) est un poète et critique littéraire français.

Olivier Barbarant a vécu son enfance et son adolescence dans l’Aube puis en région parisienne, où ses parents s’installent à partir de 1978 (son père est Jean-Claude Barbarant ; sa mère exerce dans le Val-de-Marne comme institutrice d’école d’application, tout en ayant des responsabilités syndicales locales, associatives et mutualistes).

Il entre à l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud en 1986, devient agrégé de lettres modernes en 1989 puis docteur ès lettres en 1994 à l’université Paris-Diderot (avec une thèse portant sur Louis Aragon) intitulée ‘L’opéra de la personne : le sujet et l’Histoire dans la poésie d’Aragon ». 

En 1994, il s’installe à Saint-Quentin, dans l’Aisne. Il enseigne le français, la littérature et la culture générale, d’abord au lycée Condorcet de Saint-Quentin, puis aux CPGE Littéraires et Scientifiques du lycée Pierre-d’Ailly de Compiègne. En 2007, il devient professeur de chaire supérieure au lycée Lakanal de Sceaux où il a en charge les classes de Khâgne moderne.

Olivier Barbarant a rencontré en 1995 celle qu’il nomme Bérénice dans ses poèmes, qu’il épousa en 1999. Son œuvre mêle dès lors, comme sa vie, les différentes formes d’amour et de sexualité que son existence a connues.

En 2001 naquit un fils aîné, Pierre-Louis, et en 2006 un cadet, Aurélien, l’un et l’autre portant dans l’onomastique une marque de l’admiration de leur père pour Aragon.

Olivier Barbarant a publié plusieurs ouvrages, notamment de poésie, dont l’un, Odes dérisoires et quelques autres un peu moins, a reçu le prix Tristan-Tzara. Il a également dirigé la publication de l’œuvre poétique d’Aragon dans la Bibliothèque de la Pléiade. En 2019, son recueil Un grand instant a reçu le prestigieux prix Apollinaire. 

Le 10 février 2012, il est nommé inspecteur général de l’Éducation nationale dans le groupe Lettres. En , il est nommé correspondant académique de l’IGEN pour l’académie de Reims. Il est depuis 2018 doyen du groupe des Lettres.

En quelques livres

  • Poésie
  • Les Parquets du ciel, Champ Vallon, 1992 
  • Douze lettres d’amour au soldat inconnu, Champ Vallon, 1993 
  • Odes dérisoires et quelques autres un peu moins, Seyssel, Champ Vallon, 1998 Prix Tristan-Tzara
  • Essais de voix malgré le vent (poésie), Seyssel, Champ Vallon, 2003  – Prix Mallarmé
  • Je ne suis pas Victor Hugo (prose), Seyssel, Champ Vallon, 2007 .
  • Élégies étranglées, Seyssel, Champ Vallon, 2013 )
  • Odes dérisoires et autres poèmes (anthologie), Paris, Gallimard, coll. « Poésie/Gallimard », 2016  
  • AurélienParis/poésie Saint-Omer, Éditions Les Venterniers.
  • Un grand instant (poésie), Seyssel, Champ Vallon, 2019 – Prix Apollinaire
  • Critique, essais
  • Temps mort: journal imprécis, 1986-1998, Seyssel, Champ Vallon, 1999 
  • Louis Aragon, Œuvres poétiques complètes, Gallimard, 2007 , édition d’Olivier Barbarant.
  • Je ne suis pas Victor Hugo, Seyssel, Champ Vallon, 2007 
  • Arthur Rimbaud, Une saison en enfer, Le Temps des cerises, 2011, préface d’Aragon (1930), postface et appareil critique d’Olivier Barbarant.
  • Le Paris d’Aragon, éditions Alexandrines, 2016.
  • J’entends l’histoire de moi-même – Trois visages d’Aragon (collectif : O.Barbarant, F. Eychart, D. Massonnaud), éditions de la Fondation Gabriel Péri,
  • La juste couleur- chroniques poétiques, éditions Champ Vallon, octobre 2021.
  • Séculaires, éditions Gallimard, 2022 

    Source: Wikiédia
BARBARANT Olivier

Traversées: N°80,65

BARBE Norbert-Bertrand

Artiste plastique (1ère expo. Individuelle en 1987), poète (plus de mille poèmes publiés en revues dans 10 pays), Maîtrise en Histoire de l’Art bas-médiévale, Doctorat en Littérature Comparée, H.D.R. en Esthétique, spécialiste des problèmes d’analyse des productions symboliques, et auteur d’une proposition de méthode unifiée pour les aborder. Champs d’études: cinéma, arts visuels, littérature, mythes, architecture, philosophie (esthétique et épistémologie). Comparatiste, panofskien.

En quelques livres

  • Roland Barthes et la théorie esthétique, Presses Universitaires du Septentrion 1997, Bès Éditions, 2001
  • Arturo Andrés Roig y el problema epistemológico, UNAN-Managua, 1996, 1997
  • Les thèmes du Radeau de la Méduse étudiés à travers leur récurrence dans l’oeuvre du peintre, et dans l’art et la littérature du XIXème siècle, Bès Éditions, 2001
  • Mythes (autour du dieu du pet), Bès Éditions, 2004
  • Iconologiae, Bès Éditions, 2006
  • Los ArteFactos en Managua 1997-1999, Universidad de Málaga, Katharsis, 2006
  • Le néant dans la pensée contemporaine, Bès Éditions, 2011
  • La representación: Problema iconográfico central del Arte Contemporáneo, Universidad de Málaga, Katharsis, 2012
  • Cuestiones de Estética General, Universidad de Málaga, Katharsis, 2012
  • Historia de la Arquitectura Moderna. Siglos XII-XVIII, Saarbrücken (Allemagne), Publicia – OmniScriptum GmbH & Co, 2017

    source
BARBE Norbert-Bertrand

Traversées: N°79,65

BARDEAU Jan

En quelques livres

BARDEAU Jan

Traversées: N°24

BARIL Marcel

Marcel Baril est un peintre canadien né le 23 mars 1917 à Warwick et mort le 13 février 1999 à Paris 16e.

En quelques Oeuvres

  • Blandine Gauthier ou Nu aux bas orangés, 1944, huile sur toile, Collection Musée national des beaux-arts du Québec
  • Chanson de Vaudeville, 1940, gouache sur papier, Collection Musée de Charlevoix
  • La Danse des acrobates, 1940, gouache sur papier, Collection Musée de Charlevoix
  • Florentine, non datée, gouache sur papier, Collection Musée de CharlevoixPaul Larivière, médecin, 1945, huile sur toile, Collection Musée national des beaux-arts du Québec
  • Pax / abbé Paul Lachapelle ; préface de S.E. Monseigneur Charbonneau ; illustrations de Marcel Baril, 1946
  • Le Tap dance noir, 1940, gouache sur papier, Collection Musée de Charlevoix

    Source Wikipédia
BARIL Marcel

Traversées: N°53

BARMA Philippe

Né en Picardie, Philippe Barma, après des études de Droit, Théologie et Lettres Modernes, est devenu Professeur de lettres modernes dans le Bugey. Sa poésie (en prose) qui se déploie dans la mélancolie des « territoires oubliés » et aussi l’usage gourmand des raretés du vocabulaire, nous change assez heureusement de la grisaille entretenue par la majorité des écrivants d’aujourd’hui.

source: les hommes sans épaules

En quelques livres

  • Philippe Barma | Sur la pierre des Rutènes, Remue.net
BARMA Philippe

Traversées: N°97, 96

BARS Jean-Pierre

BARS Jean-Pierre est né dans la banlieue parisienne. A quitté l’école de bonne heure et travaillé dans différents domaines. Formation en art du mouvement (eurythmie) en Suisse. Enseignant et maintenant professeur de collège en Pédagogie Steiner à Lausanne.

Écrit depuis une trentaine d’années mais ne publie sur les sites de poésie en ligne que depuis cinq ans. On trouve Ses poésies sur : les trompettes marinesTemporelincertain regardterre à cielRecours au poèmePaysages écrits, Lichens, et sur papier dans l’Elixire et Haies vives. 

3e prix du concours de la ville de Talmond.

En quelques poèmes

  • On trouve Ses poésies sur : les trompettes marinesTemporelincertain regardterre à cielRecours au poèmePaysages écrits, Lichens, et sur papier dans l’Elixire et Haies vives. 

    source: Recours au poème
BARS Jean-Pierre

Traversées: N°96, 92, 89, 86

BARTELT Franz

Franz Bartelt, né le 7 octobre 1949 aux Andelys, dans l’Eure, est un romancier, nouvelliste, poète, dramaturge et feuilletoniste français.

Franz Bartelt est le fils d’un ébéniste d’origine poméranienne (frontière germano-polonaise) et d’une Normande. La famille Bartelt s’installe dans l’Eure, où en 1949 naît Franz Bartelt qui arrive dans les Ardennes à l’âge de quatre ans et s’installe d’abord à Boulzicourt, puis à Charleville-Mézières, la région d’Arthur Rimbaud, un endroit prédestiné pour le jeune Franz qui apprend à lire dans les romans policiers que dévore sa mère et commence à écrire à l’âge de treize ans. Un an plus tard, il quitte l’école et gagne sa vie en enchaînant les petits boulots. À dix-neuf ans, il entre dans une usine de transformation de papier à Givet, un autre lieu symbolique pour l’écrivain qu’il est en passe de devenir.

En 1980, il s’installe à Nouzonville. Pendant cinq ans de labeur, au rythme des trois-huit, il aligne deux volumes par an sans se soucier de se faire publier. À partir de 1985, il fait de l’écriture son unique moyen de subsistance depuis sa résidence dans les Ardennes.

À partir de 1995, il connaît la consécration avec la publication de ses romans, bien reçus par la critique et dont certains sont sélectionnés pour des prix littéraires : Les Fiancés du paradis (1995), La Chasse au grand singe (1996), Le Costume (1998), Les Bottes rouges (2000), Le Grand Bercail(2002) et Terrine Rimbaud (2004).

Poète, nouvelliste et feuilletoniste, il est également dramaturge et a donné huit pièces de théâtre pour France Culture. Il signe aussi des chroniques estivales à L’Ardennais.

Il remporte le prix Mystère de la critique 2018 et le trophée 813 2018 du meilleur roman francophone pour son roman policier Hôtel du Grand Cerf, paru en 2017.

En quelques livres

  • Romans
  • Les Fiancés du paradis, Gallimard, 1995 ; réédition, Labor, 2006
  • La Chasse au grand singe, Gallimard, 1996
  • Le Costume, Gallimard, 1998
  • Simple, Mercure de France, 1999 ; réédition, Le Cercle, coll. « Cercle poche » no 56, 2004
  • Les Bottes rouges, Gallimard, 2000 ; réédition, Labor Prix de l’Humour noir 2001
  • Le Grand Bercail, Gallimard, 2002
  • Terrine Rimbaud, Estuaire Éditions, 2004
  • Charges comprises, Gallimard, 2004
  • Le Jardin du Bossu, Gallimard, coll. « Série noire », 2004 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio policier » no 434, 2006
  • Liaison à la sauce, Galopin, 2005
  • La Beauté maximale, Galopin, 2005
  • Chaos de famille, Gallimard, coll. « Série noire », 2006 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio policier » no 767, 2015
  • Pleut-il ?, Gallimard, 2007
  • Les Nœuds, Le Dilettante, 2008
  • Nadada, Éd. la Branche, coll. « Suite noire » no 20, 2008
  • Je ne sais pas parler, Finitude, 2010
  • Parures, éditions Atelier In8, coll. « Polaroid : novella », 2010
  • Facultatif Bar, D’un noir si bleu éditions, coll. « Les noirs », 2012
  • Le Testament américain, Gallimard, 2012
  • Le Fémur de Rimbaud, Gallimard, 2013 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 5906, 2015 Prix des Hussards 2014
  • La bonne a tout fait, éditions Baleine, coll. « le Poulpe », 2013
  • Depuis qu’elle est morte elle va beaucoup mieux, Éditions du Sonneur, coll. « Ce que la vie signifie pour moi », 2015
  • Hôtel du Grand Cerf, Le Seuil, 2017 Prix Mystère de la critique 2018 Trophée 813 2018 du meilleur roman francophone
  • Ah, les braves gens !, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Noir », 2019, 279 p.
  • Un flic bien trop honnête, Éditions du Seuil, 2021
  • Of course, L’Arbre vengeur, 2021 réédition de Nadada (2008) sous un nouveau titre
  • Recueils de nouvelles
  • Histoires d’eaux, Le Castor astral, coll. « Escales du Nord », 1998 (recueil collectif)
  • Le Bar des habitudes, Gallimard, 2005 ; réédition, Gallimard, coll. « Folio » no 4626, 2007 Prix Goncourt de la nouvelle 2006
  • Teddy, suivi de Blutch, éditions 6 pieds sous terre, coll. « Liber Niger », 2005
  • Mots pour maux, Gallimard, 2008 (recueil collectif)
  • La Mort d’Edgar, Gallimard, 2010 ; réédition partielle sous le titre Une sainte fille et autres nouvelles, Gallimard, coll. « Folio 2euros » no 5415, 2012
  • La Rencontre avec l’autre, Gallimard, coll. « Folio collège » no 20, 2017 (recueil collectif)
  • Comment vivre sans lui ?, Gallimard, 2016
  • Poésie
  • Décombres, le Givre de l’éclair, 1997
  • Presque rien du monde, Arch’Libris, 2013 illustrations de Jean Morette
  • Chroniques
  • Les Marcheurs, Finn, 1998
  • Théâtre
  • Les Biscuits roses, éditions La Fontaine, 2007
  • Ouvrages de littérature d’enfance et de jeunesse
  • La Belle Maison, Le Dilettante, 2007
  • La Fée Benninkova, Le Dilettante, 2010
  • Des parents pour quoi faire?, illustrations de Aurélie Blard-Quintard, Bayard poche, coll. « J’aime lire plus : humour » no 21, 2011
  • Publications concernant les Ardennes
  • D’une Ardenne et de l’autre Quorum, 1997
  • Le Cheval ardennais, photographies de Jean-Marie Lecomte, Castor & Pollux, 1999
  • Aux pays d’André Dhôtel dessins de Daniel Casanave, éd. Traverses, 2000
  • L’Ardennais avec Jean-Marie Lecomte, Castor et Pollux, 2000
  • Plutôt le dimanche, Labor, 2004
  • Charleville-Mézières absolument moderne, photographies J.-M. Lecomte et T. Chantegret. Éd. Noires Terres, 2006
  • Massacre en Ardennes, en collaboration avec Alain Bertrand, Labor, 2006
  • Marionnettes en Ardennes, en collaboration avec Emmanuelle Ebel et Alain Recoing ; photographies d’Angel Garcia, Christophe Loiseau et Jean-Marie Lecomte, éditions Noires Terres, 2009
  • Argonne, photographies de Jean-Marie Lecomte, éditions Noires Terres, 2010
  • Adaptation pour la radio du roman Léon Chatry, instituteur de Jules Leroux , diffusé sur France Culture sous la forme d’un feuilleton de six épisodes en 1991

    Source: wikipédia
BARTELT Franz

Traversées: N°72,52

BASIC Adisa

La poétesse et journaliste Adisa Bašić est née en 1979 à Sarajevo. Elle est titulaire d’un diplôme en littérature comparée et bibliothéconomie et d’une maîtrise en droits de l’homme et démocratie.

Elle a publié quatre recueils de poésie, ses poèmes ont été inclus dans toutes les anthologies récentes de poésie bosniaque.

Elle est professeure adjointe de poésie et d’écriture créative au Département de littérature comparée et de bibliothéconomie de la Faculté de philosophie de Sarajevo.

Depuis plusieurs années, elle collabore à l’hebdomadaire de Bosnie-Herzégovine Slobodna Bosna, et anime également sa chronique régulière de critique littéraire.

En quelques livres

  • Eve’s Sentences (1999),
  • Trauma Market (2004)
  • A Promo Clip for My Homeland (2011)
  • Motel of Unknown Heroes (2014).
BASIC Adisa

Traversées: N°96

BASSO DE MARCH Serge

Fils d’immigrés italiens, Serge Basso de March est né en 1960 à Verdun, lieu symbolique d’une des plus grandes batailles de la première guerre mondiale. Il est, de fait, totalement prédestiné à se sentir écrivain et citoyen du monde.

Il est publié dans de nombreuses revues en France et à l’étranger (Belgique, Canada, Espagne, Italie, Luxembourg, Roumanie, Turquie, etc.) 

Il est traduit en arabe, catalan, espagnol, italien, luxembourgeois, russe, roumain et turc.

En quelques livres

  • 4 livres de poésie : 
  • Contre-marges (2006, éd. Phi) 
  • L’Envers du sable (2008, éd. Phi), 
  • Diable, Poète, Funambule et Autres Objets bizarres (2010, Estuaires éd.)
  • Tryptique d’un horizon aperçu (2020, Lanskine éd.)
  • Petites chroniques de la vie qu’il fait (2014, éd. Phi) 
  • 1 livre d’aphorismes 
  • Les Concombres n’ont jamais lu Nietzsche (2017, Cactus inébranlable éd.)
  • 3 polars  
  • Les Dessous de la vierge à l’enfant (2014)
  • Y’a des fausses notes dans la 5e (2016)
  • Vrais masques et fausses façades (2020) écrits à 4 mains avec Enrico Lunghi ex directeur du Mudam (Musée d’art contemporain) Luxembourg (éd. Phi)
  • 2 pièces de Théâtre : 
  • Les Dimanches de Farine, créée au Luxembourg, et jouée au Luxembourg, France et Belgique en 2009 et 2010
  • C’est le printemps il fait beau, les oiseaux chantent, les arbres bourgeonnent et il est tombé du 3e étage, créée au Luxembourg en 2015. (collection Amphithéâtre 2015)
  • L’ôtre, texte jeune public écrit dans le cadre d’un projet pédagogique avec un collège de Lorraine (2019) 
BASSO DE MARCH Serge

Traversées: N°25

BASTARD Joël

Joël Bastard est un poète, un romancier et un auteur dramatique français né à Versailles en 1955.

Il s’adonne à l’écriture dès l’adolescence, ne s’y consacre pleinement qu’à partir de l’an 2000, après avoir occupé divers métiers, tels que facteur ou peintre en bâtiment…

Son activité artistique inclut la participation à des lectures publiques, ainsi que l’animation d’ateliers de création littéraire (poésie et théâtre). Poète, romancier et auteur dramatique, il emploie également sa créativité à concevoir des livres d’artistes, en collaboration avec des artistes comme Christian JaccardCharlÉlie Couture, Tony Soulié, Patrick Devreux, Claude Viallat, Georges Badin, Jephan de Villiers, Jean Anguera…

En quelques livres

  • Beule, Éditions Gallimard, 2000, 108 p. prix Antonin Artaud 2001
  • Se dessine déjà,Éditions Gallimard, 2002, 170 p.  Prix Henri Mondor de l’Académie française 2003
  • Le Sentiment du lièvre, Éditions Gallimard, 2005, 131 p. 
  • Casaluna, Éditions Gallimard, 2007, 103 p.
  • Manière, récit, Paris, Éditions Gallimard, 2009, 211 p.  
  • Des lézards, des liqueurs, poèmes, éditions Gallimard 2018
  • Bakofe, Éditions Al Manar, 2009, 51 p.  
  • Derrière le fleuve, Éditions Al Manar, 2010, 95 p.  
  • Bâton rouge, photographies peintes de Tony Soulié, Éditions Virgile, coll. « Écrire la lumière », 2011, 84 p. 
  • Sans revenir, Éditions Æncrages & Co, 2011, 51 p. 
  • Les Chinchards de Douarn, suivi de Les Aéroglisseurs et de Bob à Bob : théâtre Blitz, théâtre, Romainville, France, Éditions Passage d’encre, coll. « Trace(s) », 2011 
  • Ce soir Neil Armstrong marchera sur la lune, encres de Patrick Devreux, récit, L’Esperluète Éditions, 2013, 40 p
  • La Clameur des lucioles, photographies peintes de CharlÉlie Couture, Éditions Virgile, 2013, 70 p.  
  • Journal foulé aux pieds (récit), Isolato 2013
  • Entre deux livres (poèmes), Folle Avoine 2013
  • Tout ce que la nuit (poèmes), avec Claire Nicole, Galerie Isabelle Gétaz 2014
  • À l’instant de vous quitter (poèmes), avec Edward Baran, Atelier de Villemorge 2014
  • Le Pont Mathurine, (théâtre) Lanskine 2014
  • Au-delà des racines, le bestiaire du silence (poèmes), avec Jephan de Villiers, Espace Jephan de Villiers / Collection Mémoires 2015
  • Une cuisine en Bretagne (poèmes), Lanskine 2016
  • Chère peinture (poèmes), J’en suis Bleue – Collection des ami(e)s de Marie Morel, 2016
  • Garder l’anonyme ou Faire un secret de son nom, in Des Poètes à l’œuvre, Musées d’Angers, éditions Art3 Plessis, 2019

    source: Wikipédia
BASTIN Eric

Le site Internet de BASTIN Eric

Traversées: N°12

BASTIN Hugues

Hugues Bastin est un peintre

En quelques oeuvres

  • Capharnaüm​ 2012 – 2015
  • L’intérieur de mon ventre​ 2003-2005
  • Un monde qui n’existe pas​ 2006-2008
  • Quot Capita Tot Sensus​ 2009-2010

    Quelques expositions
BASTIN Hugues

Le site Internet de BASTIN Hugues

Traversées: N°22

BASTOGNE Marianne

Née en 1972, mère depuis 1993, elle a créé l’asbl Icil@Terre.

Logopède en milieu scolaire spécialisé, elle développe une approche psycho- corporelle avec l’association « Ton cœur sait ».

Dans les années 90 début 2000, elle a joué dans des spectacles notamment « L’arche du destin, Bruxelles Kigali Sarajevo» au Cirque Royal, « Le Petit Sachem » avec le chanteur Thibault.

Elle a régulièrement monté des créations théâtrales avec des enfants et des adolescents dans diverses associations culturelles de sa région- Maison de la Culture Famenne Ardenne, Miroir Vagabond, etc.

Depuis 2003 et son « Jeu dit poèmes », elle favorise les rencontres entre musique, danse et lecture intime. Editée chez Artésis, « Epoque à recoudre » en 2006, elle collabore à la revue trimestrielle « La bafouille incontinente » et signe une parution dans « Matière à poésie ». A la moindre occasion, elle se ressource dans la nature. La poésie est un chant intérieur qui lui prend la main. 

En quelques livres

  • Époque à recoudre, Artémis, 2006.
  • Ventre, Matière à poésie, 2008.
  • De la montagne à l’océan, l’homme, la femme et l’enfant, conte en mouvement.
  • Tendre à nos pieds, poétique des corps aux sons didjéridoo.
  • Passages, recueil collectif, L’Arbre à paroles, 2010.
  • Gratte-moi l’os, Francofonia, n°19, revue des Service de publications de l’université de Cadix, 2010.
  • Bouddha est parmi nous, L’Arbre à paroles, 2011. Coll. « Poésie ouverte sur le monde ».

    Source: Maison de la Poésie
BASTOGNE Marianne

Le site Internet de BASTOGNE Marianne

Traversées: N°68

BATARD Pascal

En quelques livres

BATARD Pascal

Le site Internet de BATARD Pascal

Traversées: N°62,63

BAUDRY Gilles

Gilles Baudry est un poète et ecclésiastique français né le 27 avril 1948 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en Loire-Inférieure.

Il est moine à l’abbaye de Landévennec.

Après une enfance rurale, un premier cycle d’études au Grand Séminaire, puis son service militaire à Tübingen, Gilles Baudry va travailler en usine et fréquente la communauté de Taizé. Après deux ans d’enseignement au Togo, il entre à l’Abbaye de Landévennec (Finistère) et y prononce ses vœux définitifs à la Pentecôte 1981.

Gilles Baudry est un écrivain reconnu au-delà des frontières. Publiés depuis près de 40 ans, ses écrits ont été traduits en plusieurs langues. Il a notamment reçu le prix Antonin-Artaud pour son œuvre intitulée Il a neigé tant de silence. En 2005, il a reçu le prix de l’Académie de Bretagne et des Pays-de-la-Loire.

En quelques livres

  • l a neigé tant de silence suivi de Invisible ordinaire, Éditions Rougerie, 2021.
  • Les questions innocentes, L’œil ébloui, 2019.
  • Eaux intérieures, Poésie de l’Instant, Landévennec 2019, photographies d’Aïcha Dupoy de Guitard
  • Haute lumière, Locus Solus, Châteaulin 2018, photographies de Philippe KohnL’orée, Éditions L’enfance des arbres, Hennebont 2018, pastels de Nathalie Fréour
  • Matin des Arbres, Poésie de l’instant, Landévennec 2017, photographies Aïcha Dupoy de Guitard
  • Un silence de verdure, Éditions L’enfance des arbres, 2017, dessins de Nathalie Fréour
  • Les questions innocentes, L’Oeilébloui, 2007, illustration de l’auteur
  • Rostellec. Requiem sous un ciel de traîne, Éditions Trez Rouz, s. l.[2016, photographies de Guy Malbosc
  • Abbaye Saint-Guénolé de Landevennec, Naissance du blanc, Éditions CRER, 2016, pastels de Nathalie Fréour
  • L’aile du jour, Rougerie, Mortemart 2016
  • Silence et Solitude ont même tessiture, édition Thamé (ouvrage d’art avec des encres de chine de Marie Hélène Lorcy) 2013
  • Le bruissement des arbres dans les pagesRougerie, Mortemart 2013
  • Demeure le veilleur, Ad Solem, Paris 2013
  • Brocéliande, collaboration Pierre Denic (peintures) / Gilles Baudry (textes), Liv’Éditions 2011 (à la suite d’une exposition au Fort de Sainte Marine en 2009)
  • Sous le signe d’Hélène Cadou, collectif, éditions du Traict, 2010
  • Instants de préface, Rougerie, Mortemart 2009
  • Nulle autre lampe que la voix, Rougerie, Mortemart 2006
  • Versants du secret, Rougerie, Mortemart 2002Un jour déjà lointain, Éd. Double Cloche, 2001 (ouvrage d’art, collages de Yves Piquet)
  • Présent intérieur, Rougerie, Mortemart 1998
  • Invisible ordinaire, Rougerie, Mortemart 1998
  • L’or d’être seul, Amis de Hors jeu éd., Épinal 1997 (Épinal : Impr. Aymard), coll. Vers la lumière 1
  • Prier à Notre-Dame avec Claudel, essai, Éd. DDB, 1994
  • La porte des mots, Rougerie, Mortemart 1992. Tr. it.: La porta delle parole, a cura di E. Borsotti, Edizioni sete, Faenza 2019 (Sete 13)
  • La seconde lumière, Rougerie, Mortemart 1990
  • Jusqu’où meurt un point d’orgue ?, Rougerie, Mortemart 1987
  • Il a neigé tant de silence, Rougerie, Mortemart 1985 (prix Antonin-Artaud)
  • Syllabe par syllabe: poèmes, dans : G.-H. Baudry, 
  • Cosmos et poésie : essai sur Teilhard de Chardin, Chez l’auteur, Lille 1976 (Cahiers teilhardiens 4)
  • La trame de la vie, Éd. Traces, 1972

    Source: Wikipédia
BAUDRY Gilles

Traversées: N°21

BAULOYE Geneviève

Née le 17 janvier 1942 à Chimay. A séjourné deux ans en Tunisie. Mère de deux fils, elle vit actuellement à Liège et se consacre à la poésie. Elle est la réalisatrice de courts-métrages: La Meuse au large du soleil et La robe du Tage qui retrace l’essentiel de la poétique des jumeaux Piqueray. Membre de l’A.E.B. et du P.E.N. Club.

En quelques livres

  • Le charme de l’absence, poèmes, Éditions Caractères, Paris, 1997.
  • L’étendue des prés, poèmes, Éditions Caractères, Paris, 1998.
  • L’encre des miroirs, poèmes, Éditions L’Arbre à paroles, Amay, 2000.
  • L’unité des étoiles, poèmes, Schena Editore, Fasano (Italie), 2004.
  • La brume se souviendra, Schena Editore, 2012.
  • Feuillage/Filigranepoèmes, La feuille de thé, 2017.

    source: Maison de la Poésie
BAULOYE Geneviève

Traversées: N°40

BAUMIER Matthieu

Matthieu Baumier, né le 16 mai 1968, est un romancier, essayiste, critique littéraire et poète français.

Il contribue à divers journaux, revues et magazines. Ses critiques littéraires portent essentiellement sur les littératures de genre.

Matthieu Baumier a passé son enfance à Bagneux, dans l’ancienne « banlieue rouge » de Paris. Il a vécu un temps au Ghana, à Accra.

Il vit actuellement en Bourgogne.

Il a été membre du comité de rédaction de la revue Supérieur Inconnu alors dirigée par Sarane Alexandrian.

Cofondateur avec le poète Gwen Garnier-Duguy et rédacteur en chef de la revue de poésie en ligne Recours au Poème, 2012-2016, il a édité des recueils de poésie sous forme de livres numériques.

En 2016, il codirige avec Gwen Garnier-Duguy l’anthologie de poètes contemporains Poème/Ultime recours, Recours au Poème éditeurs.

Éditeur pour les défuntes éditions À Contrario (romans), 2003-2005, cofondateur et rédacteur en chef de la revue philosophique La Sœur de l’ange, 2003-2006, il a aussi été codirecteur d’une Anthologie de l’Imaginaire en dix volumes (en compagnie du poète Paul Sanda), 2000-2001.

En quelques livres

  • Essais
  • Voyage au bout des ruines libérales libertaires, Pierre-Guillaume de Roux éditeur, 2019.
  • Peter Handke, dans Réprouvés, bannis, infréquentables (Angie David dir.), éditions Léo Scheer, 2018
  • Vincent de Paul, biographie, collection Chemins d’éternité, Pygmalion/Flammarion, 2008 .
  • La démocratie totalitaire. Penser la modernité post-démocratique, Presses de la Renaissance/Plon,2007 |traductions : Italie, Portugal].
  • L’anti-traité d’athéologie. Le système Onfray mis à nu, Presses de la Renaissance/Plon, 2005
  • Secrets d’immortalité. la mort dans l’Alchimie médiévale, paru dans La mort et l’immortalité. Encyclopédie des connaissances et des savoirs, sous la direction de Frédéric Lenoir et Jean-Philippe de Tonnac, Bayard, 2004.
  • Romans
  • Le manuscrit Louise B, Les Belles Lettres, 2005.
  • Les Apôtres du néant, Flammarion, 2002 (réédition J’ai Lu).
  • Une matinée glaciale, Pétrelle, 1998
  • Recueils de poèmes et de nouvelles
  • Le Silence des pierres, poèmes, préface de Françoise Bonardel, Nouvel Athanor, 2014.
  • L’épopée des fous, récit poétique, Le Grand Souffle, 2004.
  • Les bibliothèques endormies, nouvelles, À Contrario, 2004.
  • Bâtiment désespoir, prose poétique, Syllepse, collection Libre espace, 2002.
  • Les sourires de la faucheuse, nouvelles, éditinter, 2001.
  • La fête des cendres, nouvelles, préface de Sarane Alexandrian, Rafael de Surtis, 1999.
  • Souvenirs d’un œil brisé, nouvelle, Rafael de Surtis, 1999.
  • Les parfaits et autres histoires, préface de Paul Sanda, 1998.

    Source: Wikipédia
BAUMIER Matthieu

Traversées: N°75, 16

BAYART Laurent

Laurent Bayart, né à Strasbourg en 1957, a publié une soixantaine d’ouvrages dans le domaine de la poésie, de l’essai, du journal, de la prose littéraire et du récit sportif. Il est lui-même cycliste, et c’est suite à une chute à bicyclette dans les Vosges à l’âge de dix-huit ans qu’il se mit à écrire, en 1975.

Son œuvre fait la part belle à l’humour et lui a valu plusieurs récompenses, parmi lesquelles le Prix de la ville de Dijon en 2017. Membre de plusieurs sociétés d’écrivains, Laurent Bayart est aussi un grand animateur littéraire, fondateur de l’ancienne revue L’Encrier qui révéla en France le Prix Nobel de littérature 1996, la Polonaise Wislawa Szymborska.
Il organise depuis une quarantaine d’années des lectures musicales en bibliothèque et médiathèque, ainsi que dans des lieux impromptus. Il chronique des livres pour différents périodiques et sur son site Internet Hyperactif et touche-à-tout, il vient le plus souvent possible se ressourcer au Val-d’Ajol (Vosges), sa deuxième maison après Mundolsheim (Bas-Rhin).

En quelques livres

  • POESIE
  • Soleil-béton (Art et Poésie), 1979
  • Rue des Alouettes (Arcam), 1981
  • A deux pas de l’Amour (collection du Soleil), 1981 et 1984
  • Lettre de Pierrot (collection du Soleil), 1982
  • Poèmes par cœur (Musée de Poésie, Carpentras), 1982
  • Flocons de neige sur papier Noël (collection du Soleil), 1982
  • Cépage de poèmes en vin d’Alsace (collection du Soleil), 1984
  • L’Arbre-Chantre (Barré-Dayez), 1985
  • L’Amour habité (L’Encrier), 1986
  • L’Ere de la bombance (L’Encrier), 1988
  • Ballade de l’Ultime (Autres Temps), Prix Thibaud de Champagne, 1990
  • Poèmes et piques suivi de Paroles volées dans l’oreille d’un coquillage (L’Encrier), 1991
  • L’Océan renversé (Maison rhodanienne de poésie, Grand Prix de l’Edition de l’Ile des Poètes, 1992
  • Territoire des ombres (Am Amzer), Grand Prix de l’Edition de la ville de Plouzané, 1993
  • Fulgurance de l’ombre (Am Amzer), 1994
  • A corps et à cris (La Bartavelle), 1995
  • Désir de source (Europoésie), 1997
  • Miroir des silences (L’Ancrier Editeur), 1997
  • Au tamis des silences suivi de Repères (Maison Rhodanienne de Poésie), 1998
  • A l’instant du monde (Fondation Blanchard), Prix de l’Edition de la Fondation Blanchard, 1998
  • Hors de l’œuvre (L’Ancrier Editeur), 1998
  • L’arbre à lettres (An Amzer), 2003
  • La poésie, quel cirque ! (Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin), 2004
  • Peau Brésil ( Les Poètes de l’Amitié), Prix de la ville de Beaune, 2005
  • Cantique roumain (L’Atelier du Landsberg), 2007
  • Ivresse du vagabondage (La Maison de Papier), 2011
  • Le Grand Jeu (volumes 1 et 2), Encres Vives, 2012
  • Terra Incognita (édition Alcyone), 2016
  • Opuscule des chuchotements (Les poètes de L’Amitié), 2017
  • Mot à mot (édition Alcyone), 2018

    Pour une bibliographie plus complète consulter le site de l’auteur: ici
BAYART Laurent

Le site Internet de Laurent Bayart

Traversées: N°17,24,28,64

BAZAN Thomas

.

En quelques livres

Photo de Luis Quintero sur Pexels.com

Traversées: N°26

BAZANIAS Nikos

En quelques livres