Tous les articles classés dans : Oeuvres

Maurice Nadeau. Le journalisme littéraire, plus qu’une passion, une vie.

Maurice Nadeau. Le journalisme littéraire, plus qu’une passion, une vie.  Après le premier tome rassemblant les chroniques des années 1945-1951 passées à « Combat », voici celles des quatorze années suivantes publiées dans sa revue les Lettres Nouvelles (lancées en mars 1953) et dans L’Observateur, Les Temps modernes, L’Express. Plus de 1500 pages de recensions littéraires mais pas seulement car Maurice Nadeau ne pouvait se couper des débats sur le rôle des intellectuels et de la littérature, ni échapper au contexte de guerre froide et de colonisations finissantes, avec par exemple des appels contre la guerre d’Algérie, contre la torture et pour le droit à l’insoumission. Celui des 121 qu’il cosigne, la lettre ouverte à André Malraux témoignent de ces engagements. De purement littéraires, les Lettres Nouvelles prendront donc leur part aux préoccupations idéologiques, sociales, voire politiques du moment (cf. « Adresse aux abonnés », mars 1958).   Impossible bien entendu de lire un tel ouvrage au fil de l’eau. Car s’il s’ouvre sur Albert Camus, Julien Gracq, Samuel Beckett, Edgar Morin, un vrai festin pour le lecteur, l’ensemble est …

BONNE ROUTE, LOUIS

BONNE ROUTE, LOUIS Ce dimanche 19 avril 2020, notre ami Louis DELORME nous a quittés nous laissant des montagnes d’écrits, de peintures, de sculptures, sans compter ses  »recensions » à la fois fines et profondes que chacun garde en souvenir. Claude Luezior, poète franco suisse, bien connu de toutes les revues de poésie de qualité, et qui avait noué un lien fraternel avec Louis, nous avait présentés l’un à l’autre car il avait deviné en nous une fibre semblable qui nous a permis de tisser ensemble nos mêmes passions durant quatre années d’amitié.  »Mon frère en poésie », comme le dit son épouse Michèle, a écrit une foison de textes, Louis était un œil, une oreille, un cerveau et une écriture toujours en alerte, ses mille et un textes le prouvent. Mais, pour ma part, je dirais que les poèmes de Louis les plus beaux sont, à côté de ceux qui révèlent son amour sincère de la nature et des humains, incontestablement, ceux écrits à son épouse, ceux faisant allusion à leur bonheur. Ils respirent l’attachement véritable, …

Poèmes de Xavier Bordes

Poèmes de Xavier Bordes sur RCF émission présentée par André TARDY https://rcf.fr/embed/1974554 https://rcf.fr/embed/1975842 https://rcf.fr/embed/1976924 Ce poète contemporain , né en 1944, est un spécialiste de musique et de poésie grecque. Son 1er recueil poétique date de 1979. Nous écouterons quelques poèmes  extraits de son ouvrage de 1998, « Comme un bruit de source », aux éditions Gallimard  qui lui valut le prix Max Jacob.

Hommage à Nissrine SEFFAR, peintre qui laisse littéralement les sols traverser sa toile …

  Laissez parler tous ceux que le silence effraie, (Allons, ne dites rien de ce qui impressionne !) Venez à nous Nissrine avec votre œuvre bonne, Et montrez-nous ces sols que le monde effaçait. Et ces toiles de lin que vous partez étendre Sur ces lieux de douleur et sur ces trottoirs fous (Où le pire des hommes leur donna rendez-vous) Dépliez-les pour nous sur ces cimaises tendres. Si l’on vous comprend bien, ces dégâts , ces prodiges (Que vous copiez avant qu’ait séché le malheur) Ces empreintes sauvées de faits dévastateurs, Sont comme un tocsin plat qui sonne et vous oblige. C’est place Tien-An-Men qu’on vous rêve penchée Passant votre rouleau sur le relief à perte De deux mètres carrés des dalles recouvertes (Pour boire leur relief et pour devoir trinquer) Alors que vos amis surveillent la police (Et s’embrassent un peu pour faire diversion) Et pendant qu’on les happe et les mène en prison, Vous roulez votre toile aux mille marques lisses. Vous rejoindrez bientôt le plus proche atelier Pour rehausser de mousse …