Chroniques, Chroniques de Alain Fleitour

François Cheng, les Échos du Silence, recueil textes et photos, Créaphis, 22/11/2018, ISBN : 2354281439, 75 p.

Une Chronique de Alain Fleitour,

François Cheng, les Échos du Silence, recueil textes et photos,  Créaphis, 22/11/2018, ISBN : 2354281439,  75 p.

Trouver un livre inconnu est toujours une expérience excitante, teintée d’émotions. Avec le nom de François Cheng s’affichant sur la couverture, c’est l’impatience, qui vous invite à la lecture de cet opuscule au titre énigmatique les « Échos du Silence ».


Ce qui se cache derrière ce titre obscur? Ce sont 35 photographies du Québec prises en Mars par Patrick Le Bescont .


Publiées pour la 1ère fois en 1988, elles le sont depuis peu chez Créaphis, grâce à la complicité de la région alpine.

François Cheng a illustré ces paysages de textes courts comme des haïkus, révélant l’impression de plénitude ou de méditation qu’il éprouva au contact de ces terres perdues entre Paris et la Chine.
Des photos où François Cheng a lu des calligraphies et des vides, des silences qui faisaient échos à d’autres silences.


On retrouve la musicalité de l’écriture de cet écrivain, amoureux de notre prose, parfois il égrène au long des saisons des moments de bonheur, « aux souffles harmoniques », et à d’autres moments lui vient la mélancolie, d’un temps lointain que les nuages ravivent,

« Ah nuage un instant capturé, tu nous délivres de notre exil », page 42.


Dans ses courtes phrases, il associe des mots aux sens disjoints, la terre habillée ou une bise déchirure, qui donnent une mystérieuse puissance à ses émotions.

J’aime et me délecte de ses balancements, dont il émaille ses descriptions, « vivre désormais entre ondes et ondées, d’éclats recueillis, d’ombres dispersées ».

©Patrick Le Bescont
Patrick Le Bescont


Les photographies de Patrick Le Bescont se déplient comme des estampes anciennes, de vraies évocations de la solitude qui habitent ces territoires du Québec, un bel hommage à ces silences qui bercent nos promenades, dans ces instants échos de nos propres destins.
Magnifique!

©Alain Fleitour

Vient de paraître chez L’Harmattan
Les Fissures de l’aube d’Alain Fleitour

Voir en plus grand <a href= »http:// »>ici