Xavier Patier

Chaux vive, Xavier PATIER, La Table Ronde, 2012, en librairie le 22/8/2012, 190p. ; 17€ – 1992, Bordeaux. Pascal, seul et solitaire (« je n’adressais jamais la parole à personne »), vit « dans le dénuement intérieur » et extérieur le plus complet. Sa chambre, spartiate (ni eau, ni four, ni frigo…), lui sert de refuge. Aubin, quant à lui, vit la grande vie, en apparence, et a tout à portée de main ! Bien entouré, bien fortuné, marié et père de deux enfants. Pascal et Aubain sont tous deux étudiants en histoire et anthropologie, à l’Université.

Tout les oppose ! Mais la loi de la contradiction universelle fait qu’ils se rencontrent et ne parviennent plus ou très peu à se passer l’un de l’autre. En toute logique, ils n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais est-ce vraiment si fortuit ?

Xavier PATIER nous livre là un roman philosophique où il pose l’air de rien les questions essentielles : qui sommes-nous ? d’où venons-nous ? où allons-nous ?

C’est aussi un véritable thriller où le lecteur se demande sans cesse comment c’est possible, jusqu’où Aubain va entraîner Pascal, comment ce dernier peut se laisser duper et posséder à ce point.

Le terrain est posé d’emblée : un être fragile, issu d’un milieu très pauvre, très (trop ?) croyant, face à un requin qui ne lâche jamais sa proie… jusqu’à l’avaler toute crue…

L’auteur nous révèle une écriture sans faille, incisive aussi ; il nous donne à dévorer un livre qu’on ne peut lâcher qu’une fois lu d’une traite et nous porte à garder en mémoire des véritables scènes d’anthologie : le week-end en montagne, la visite guidée dans les catacombes, la parade amoureuse, l’escapade vers la mer…

A lire absolument !

Xavier PATIER, un nom à retenir, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a publié des essais, des nouvelles, du théâtre et plus de dix romans.

Patrice Breno