Corinne Hoex

Le ravissement des femmes, Corinne HOEX, roman, Grasset, 2012, 200p. ; 17€.

Des femmes, adeptes des stages de développement personnel, sont subjuguées par un orateur au charme redoutable, qu’elles retrouvent chaque semaine, aimantées par son regard bleu et sa voix profonde. Qui est cet homme ? Que leur apporte-t-il ? Jusqu’où ira le ravissement des femmes ?

Elisabeth, 45 ans, est attirée par « un Père majuscule » : « Le Père Constantin vous parle de La Présence ». Participation aux frais pour la conférence : 200€ par personne. Et pourtant, « Constantin ne parle que d’absence, de poésie, de désir ». Le thème des profiteurs et des pigeons nous embarque dans une aventure incroyable, mais si vraie, car elle touche surtout les êtres fragiles : nous assistons ici à une forme de secte où le gourou est le guide dont on ne peut plus se passer : beau et belle présentation, du charisme à n’en plus finir, des idées plus ou moins révolutionnaires up to date, un coaching individualisé… Faites un cocktail de tout cela, agitez bien et vous transformez une personne X comme si elle était tout à coup l’attraction universelle incarnée, le « messie » que vous attendiez, le pôle vers lequel converge tout un public – surtout féminin, en manque de compassion, de sensation, d’écoute…

Elisabeth, sans cesse en extase devant son héros, se sent chargée d’une mission : approcher le père, gagner sa confiance, puis se faire entourlouper quand elle lui sert de chauffeur, de banquier, de secrétaire … Il l’emmène partout avec lui au gré de ses pérégrinations qui l’emmènent à Genève, Lyon, Paris, Dijon, Nice, malgré les atermoiements de sa mère, qui lui jette : « Ce n’est pas possible, c’est Thomas Cook… Elles sont toutes après lui ».

Ce roman se lit avec avidité tant l’écriture de Corinne HOEX est sublime et porte son thème sur les abus de pouvoir au firmament. Dans Décidément je t’assassine, n’avait-elle pas déjà décrit l’emprise incroyable qu’avait une mère sur sa fille, même au plus fort de la maladie ?

Un livre qu’il faut recommander absolument ! Un auteur qu’il faut suivre à tout prix !

Corinne HOEX vit à Bruxelles. Elle a publié trois romans, aux éditions de l’Olivier et aux Impressions Nouvelles : Le grand menu ; Ma robe n’est pas froissée ; Décidément je t’assassine. Elle a publié également de la poésie.

 Patrice BRENO

Une réflexion sur “Corinne Hoex

Les commentaires sont fermés.