« Fragments 2 » de Luc-André Rey, Les éditions de l’Arbre à paroles – 2012 – 10€.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fasciné par la mort, qui n’est peut-être pas le non-être , mais seulement une limite bien incertaine de la vie , Luc-André Rey nous dit : « La mort, le savez-vous ? C’est la chair avant nos chairs » et « le sang avant qu’il sèche — redevienne minéral — redevienne des étoiles— ».

Mais il nous dit aussi : « Chaque geste, un sourire, une parole, le premier prix accordé au silence » ne sont que « des illusions du vivre ».

Notre vie sur terre serait donc réduite à n’être qu’une irréalité, seulement pendant le court instant de notre participation au destin de l’univers ?

Oser la vie ? Redevenir étoile ? Existence ou illusion ?

Ce sont les « fragments » de Luc-André Rey : une ambiguïté obsédante, exprimée dans un agencement déconcertant des mots, bien fait pour évoquer la mort, cette brume qui estompe toute certitude.

©Michel Rebetez