La Braise et l’Etincelle numéro 102

LA BRAISE ET L’ETINCELLE

Numéro 102

Yves-Fred Boisset a fait un « Rêve bien étrange ». Il était au théâtre. Devant le rideau qui n’était pas encore levé s’agitaient en une farandole des figurants qui étaient le Président de la République des Etats Unis, la Chancelière allemande, ect. Derrière le rideau, en grand secret se jouait la pièce véritable dont les acteurs parlaient en mandarin, en russe, en mauvais anglais, en quatari, « le tout sur fond musical de « clics » d’ordinateurs nerveux ». Le titre de tragi-comédie ? /…/ Le voici : « le triomphe du libéralisme mondialisé »

L’évolution de l’Europe sans que les citoyens soient consultés rendra sans doute les lecteurs encore plus réceptifs à ce « Rêve bien étrange » d’Yves-Fred Boisset.

Ce dernier rend également hommage au poète, écrivain, conférencier Pierre Blondel décédé le 1er Octobre, ainsi qu’au chanteur Jan-Pol Tucky, décédé le 10 octobre 2002, et à la comédienne et chanteuse Claudine Berg, disparue le 16 octobre 2010.

 Des poèmes et un récit sur le thème de l’espoir empêchent toutefois que ce numéro de « La Braise et L’Etincelle » assombrisse par trop l’humeur de ses lecteurs.

 D’autant que le « Billet d’Humour » de François Fournet tend également à susciter le sourire, ce qui n’empêche nullement qu’il exprime aussi un point de vue très sérieux dans « Vie de chien ».

 Les lecteurs sourient aussi par le ton avec lequel Michel Riffat, évoquant les années 30, rappelle combien l’absence de contraception pouvait compliquer la vie des jeunes couples.

 L’humour n’est pas absent non plus du « Billet de Mauvaise Humeur » de Ludovic Torugo qui épingle un français négligé et appauvri, parfois mâtiné d’anglais, dans les médias « odieuxvisuels ».

 La « Semaine de Théâtre » de Louis Delorme emmène les lecteurs en Haute-Corse, tandis qu’Emma Michel achève ses érudits « Détours » en Limousin par la Haute Vienne, célèbre notamment pour ses émaux, sa porcelaine, ses gants de peau, et, malheureusement aussi, par le massacre d’Oradour-sur-Glane commis le 10 juin 1944 par la division Das Reich. Jacky Ferjault, quant à lui, continue le récit de son voyage au Bénin. Enfin, Johanna Bordessoule-Curt rappelle combien, lorsqu’on le peut, il est important de soutenir les associations humanitaires qui viennent en aide aux populations qui manquent d’eau, de nourriture et de médicaments dans mains pays.

 Des recensions littéraires et des échos culturels complètent le numéro 102 de cette toujours intéressante publication.

LA BRAISE ET L’ETINCELLE -Bimestriel-24 pages de format A4-4Euros le numéro-17 Euros l’abonnement annuel pour six numéros- soutien à partir de 23 Euros.

La Braise et l’EtincelleAnnie et Yves-Fred Boisset-7/2 Résidence Marceau- Normandie-43, Avenue Marceau-92400 COURBEVOIE-France.