Tous les articles taggés : revues littéraires

Service de presse n°50

Traversées a reçu : Les recueils suivants : A la fin de ces longues années, poèmes Joël Godart Chloé des Lys, 2016, 96 pages Les ailes du temps, poèmes Thierry Thirionet Chloé des Lys, 2016, np L’amour au pouce – La bague au doigt, plaquette d’écriture que le geste ne rend pas à la parole Patrick Benoit Chloé des Lys, 2016, 38 pages Avec les orties du temps, poèmes Louis Bertholom Editions Sauvages, collection Askell, 2016, 160 pages Avec un regard en profondeur sur le monde, Louis Bertholom explore le passage du temps en interrogeant les éléments et l’espace. Une ode à la nature mais aussi une volonté de laisser s’écouler mélancoliquement la vie avec ses regrets et ses mystères. Les cruelles réalités se mêlent aux petits bonheurs. Dans la tranquillité retrouvée, de Montréal à Tanger, l’auteur capte l’indicible douceur d’un soir, cueille les fleurs de la mémoire, en se plongeant dans quelques réminiscences. La parole s’apaise avec l’âge, il se souvient et préfère s’écarter discrètement des névroses sociétales. Le temps se rétrécit quand la maturité …

Service de presse n°46

Traversées a reçu : Les recueils suivants : * Anthologie poétique 1972-2012 Maurice Couquiaud L’Harmattan, 2014, 220 pages (7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris; + 33 (0)1 40 46 79 20 http://www.harmattan.fr ) Maurice Couquiaud demeure marqué par ses souvenirs d’enfance pendant la Deuxième Guerre mondiale. Sensible aux troubles qui ne cessent d’agiter le monde, à travers le bonheur et la tragédie, il a cherché, pendant plus de soixante ans d’écriture poétique, à traduire émotionnellement non seulement les événements traversés, mais les bouleversements de la pensée, des connaissances, des moeurs, et de la société. L’esprit et le coeur trouvent en ces pages une résonance commune. « Je crois que jamais vos poèmes ne m’ont semblé comprendre si pleinement à la définition du poème: une image ou un ensemble d’images analogiques, mélodieuses et rythmées. En tout cas, une fois de plus, ils m’ont charmé au sens étymologique du mot. » Léopold Sédar Senghor « Je vous retrouve avec plaisir. Vieux souvenirs depuis votre premier livre, au si beau titre: Que l’urgence demeure! » Yves Bonnefoy « (…) car avec Char, …

revues.be ——Réunion de travail du 14.04.2016

Alain Esterzon avait eu la gentillesse d’inviter la revue Traversées à une réunion de travail autour de la plateforme REVUES.BE crée il y a un peu plus d’un an et qui regroupe les revues littéraires et artistiques de Belgique de langue française. Ce fut pour moi la première à laquelle j’assistai pour représenter Traversées. REVUES.BE offre une très jolie vitrine à un fort riche bouquet de revues culturelles. Grâce aux très nombreuses visites tous continents confondus, la plateforme offre des opportunités uniques aux revues membres. Il faut dire que certaines de ces revues pour ne pas dire la plupart ne fonctionnent que grâce à la volonté acharnée et au dévouement passionné de leurs acteurs, créateurs, rédacteurs et aux soutiens des instances publiques telles que la Fédération Wallonie Bruxelles. Aucune n’a véritablement ce qu’on pourrait appeler une vocation économique et commerciale qui serait de générer de l’argent. Pour les aider, les propulser et les faire connaître sur le net, il fallait créer une plateforme telle que revues.be. La page d’accueil du site se révèle être d’une …

L’Aéropage

Au rayon des revues littéraires : L’Aéropage L’Aéropage, bulletin apolitique et non confessionnel, est la revue de l’association l’UNIAC (union nationale pour l’information des auteurs et concouristes) ; elle publie chaque trimestre des textes d’auteurs très divers dans les rubriques « le fruit est dans le vers » et « vers de rage ».Elle comporte un éditorial rédigé par un poète différent à chaque fois et la rubrique « Coup d’œil » dans laquelle sont recensés des recueils de poèmes. Cette revue se veut ouverte à tous. L’Uniac est à la disposition des auteurs pour leur apporter aide et conseils. Décembre 2012 a vu la parution du numéro 100 d’Aéropage ! Marie-Pierre VERJAT DROIT Secrétaire de l’UNIAC

L’Igloo dans la dune !

Au rayon des revues littéraires : o    L’igloo dans la dune Pour dire de L’Igloo dans la dune ! que c’est une revue de poésie il faudrait que ledit igloo corresponde à ce que l’on entend usuellement par revue : organe d’expression et de diffusion émanant d’une structure éditoriale, culturelle ou associative, ayant pour but de donner à lire, voire de faire connaître, des auteurs à des lecteurs, organe d’expression et produit quelque peu « marchand » (accordons-lui les guillemets) vendu en librairie ou par abonnement, etc. Eh bien, de quelque façon qu’on prenne la question, L’Igloo dans la dune ! ce n’est pas ça ! Il vaudrait encore mieux parler de secte, tiens ! ce ne serait pas péjoratif. Le mot secte ne désigne quelque chose de néfaste que quand elle est hermétiquement close, or si L’Igloo dans la dune ! était une secte, ce serait une secte ouverte, et joyeuse avec ça, ainsi qu’on trouve écrit ici joyeuse marotte infraréaliste ou là joyeux parti communiste ! Par poésie, cette secte qui n’est composée que de deux moitiés : Dan et Guy Ferdinande, n’entend pas que …