Tous les articles classés dans : Poésies

7 janvier 2015

  dans le gris d’une journée qui ne dit pas son nom la pluie s’obstine sur la vitre soudain les dieux sont devenus plus petits encore plus petits ne sont plus dieux que pour pleurer que pour chialer misérables dieux à douze balles réduits à la seule expression des crapules percluses de peurs perdues dans les sables de l’ignorance & sur la vitre la pluie s’obstine – rien de plus Paul Mathieu