Philippe Jaffeux, Mots, Éditions Lanskine, 2019, 172 pages.

Chronique de Lieven Callant Philippe Jaffeux, Mots, Éditions Lanskine, 2019, 172 pages. Avec ce livre, Philippe Jaffeux revient sur les mots importants qui jalonnent son oeuvre.  On redécouvre les principes chers à l’auteur qui sont de confier aux textes différents rôles: l’un purement esthétique se basant sur des aspects visuels et sensoriels. « Mes textes éprouvent […]

Lire plus

Philippe Jaffeux, Glissements, Éditions Lanskine, 2017, 55 pages, 12€.

Chronique de Lieven Callant Philippe Jaffeux, Glissements, Éditions Lanskine, 2017, 55 pages, 12€. Ce qui fait de moi un lecteur c’est ma capacité mentale à associer les lettres d’un alphabet à des syllabes, de joindre les syllabes pour former des mots tout en leur donnant le rythme propre et nécessaire à la langue dans l’espoir […]

Lire plus

Philippe Jaffeux, Deux, Tinbad, Théâtre, 2017, 21€

Chronique de Lieven Callant Philippe Jaffeux, Deux, Tinbad, Théâtre, 2017, 21€ La première fois que j’ai eu devant les yeux « Carré blanc sur fond blanc » de Kasimir Malevitch, j’ai pensé que l’artiste avait posé le geste ultime, qu’ensuite plus aucun peintre ne pourrait plus chercher à représenter le monde en pensant que c’était […]

Lire plus

Philippe Jaffeux, Entre, Lanskine, 2017, 69pages, 12€

Chronique de Lieven Callant Philippe Jaffeux, Entre, Lanskine, 2017, 69pages, 12€ J’ai toujours pensé qu’écrire un poème consistait à orchestrer savamment la réalité que le poète choisissait avec science les moindres syllabes, ajustait les mots aux phrases, les phrases aux rythmes et les rythmes aux idées. Le poème naissait de ses sens, vivait dans les […]

Lire plus

Alphabet de A à M, Philippe Jaffeux, Passage d’Encres/Trace(s)

Alphabet de A à M, Passage d’Encres/Trace(s), 2014, 350 pages, 30 € Ecrivain(s): Philippe Jaffeux Un poète sur la place des nombres (2) Étant davantage entrée dans le labyrinthe d’Alphabet, j’aimerais ici exprimer certaines impressions de lecture (« On s’exprime à partir de ce qui nous imprime », écrit Jean-Luc Godard). Tout d’abord pourquoi ce titre ? […]

Lire plus