Archives des étiquettes : Parice Maltaverne

QUELQUES MOTS SUR TRACTION-BRABANT par son créateur

couverture du n°94

« Traction-brabant », alias T-B, est le nom du fanzine poétique que j’ai créé à la fin 2003 et dont le premier numéro est sorti en janvier 2004.

Le titre vient de la contraction entre une traction-brabant, l’automobile Citroën de 1934, et un brabant double, la charrue à double soc, encore présente à titre décoratif dans les campagnes. Ce mariage bizarre est issu de mes souvenirs d’enfance passée dans le Morvan, lorsque j’étais attiré par ces mécaniques à la fois anciennes et astucieuses.

Rien à voir avec les poèmes, si ce n’est que je trouve cela poétique.

Pour le reste, j’ai créé T-B avec, dans la tête, quelques intentions précises : 

1) Aller le plus vite possible pour concevoir en solitaire chaque numéro et au moindre coût possible ; ce qui signifie, utilisation des seules bureautique et photocopies, au moins durant les premières années, donc absence d’intervention d’un imprimeur, absence également de comité de lecture, qui me permet de répondre plus vite et de manière circonstanciée (si possible, pas de réponse bateau qui n’explique rien, qu’elle soit positive ou négative) aux envois de textes, tout en préservant la diversité des styles à publier ;

2) Volonté, au départ, de publier des écritures d’inspiration anarchiste, comme celles de Gérard Lemaire et de Pascal Ulrich, en réaction à celles, moins sombres ou dérangeantes, publiées par des éditeurs ayant plus pignon sur rue.

Le premier numéro a existé à… 50 exemplaires.

De nombreuses petites avaries se sont produites depuis : je me souviens notamment de celle ayant touché le numéro 5, dont les poèmes ont été coupés par les pliures des pages, à cause d’un mauvais calcul de marge.

À côté de ça, le numéro 18 de T-B a été conçu le… 11/07/2007, et le numéro 19, le 12/07/2007, suite à un trop-plein de poèmes !

À partir du numéro 15 de T-B de décembre 2006, et afin de mettre un peu de beurre dans les épinards, apparition de la participation aux frais de copie et postaux, qui s’est substituée aux timbres, pas toujours envoyés par les lecteurs !

À compter du numéro 29 de T-B de mars 2009, qui comporte un hommage à Pascal Ulrich en 4e de couverture, fin des copies et début de l’impression du fanzine en format PDF chez mon reprographe habituel, mais toujours après confection artisanale de la maquette à partir du logiciel Word.

En janvier 2014, avec le numéro 55 et les numéros suivants, pour les 10 ans de T-B, le papier calque de couverture a été remplacé par une « vraie » couverture de 160 grammes, aux couleurs variables selon les opus. Le grand luxe !

Enfin, agrafage par le reprographe des numéros à compter seulement du 90è numéro de septembre 2020, en raison d’une grande fatigue de mes agrafeuses et du taulier qui commence à avoir mal aux… épaules et aux mains. Cela s’appelle la crampe du poézineur. Vous êtes autorisés à compatir !…

À part ces évolutions et anecdotes, T-B n’a guère changé de philosophie depuis sa naissance, ce qui a permis la publication de quelques 600 poètes et d’une cinquantaines d’illustrateurs, la plupart des 5 à 6 numéros annuels existant à un tirage de 150 exemplaires, le tout sans perception d’aucune subvention. Comme quoi les poètes peuvent être parfois sincèrement intéressés par la poésie !

Je laisse venir les participant(e)s, et ne cherche toujours pas à publier celles et ceux qui sont déjà beaucoup publiés par ailleurs, préférant pour ma part être un découvreur de nouveaux talents que celui qui arrive après la bataille, pour la légion d’honneur, en quelque sorte.

À ce propos, à l’enseigne du Citron Gare, ont été édités, depuis 2012, les poètes suivants, que j’ai découverts à travers « Traction-brabant », soit, par ordre d’apparition : Fabrice Marzuolo, Régis Belloeil, Thibault Marthouret, Marlène Tissot, Fabrice Farre, Pierre Bastide, Murielle Compère-Demarcy, Laurent Bouisset, Samaël Steiner, Xavier Frandon, Chloé Landriot, Marc Tison, Marine Gross, Murièle Camac, Julien Boutreux, Michel Talon et Marie Alcance.

Pas de changements prévus à l’horizon, sinon l’envie de tenir encore plusieurs années à l’aide de la même liberté !

P.M.


Le site de Traction-Brabant et sa Page FB

Éditions Le Citron-Gare et sa page FB

Poésiechroniquetamalle

C’est vous parce que c’est bien