L’OUVRE – BOÎTE A POEMES, Numéro 94

L’OUVRE – BOÎTE A POEMES, Numéro 94

images
Dans chaque numéro, L’Ouvre – Boîte à Poèmes met à l’honneur un artiste présenté par Christine Roucaute, elle-même artiste de talent, avec des reproductions de ses œuvres en quadrichromie sur la couverture et la quatrième de couverture, en noir et blanc dans le corps de la revue. Après Jean-Claude Hiolle et ses splendides paysages, pour certains urbains ( n° 93 ), ce sont les rythmes de couleurs de Martine Belfodil qui enchantent le regard. De belles photographies de bateaux, de ports, de grèves sauvages, et de chats, dont Christine Roucaute est l’auteure, transportent le lecteur-spectateur de Malte à Venise à Amiens en passant par d’autres lieux, et une composition artistique de Coryne Hautemaison évoque les émois de l’amour.

Jeannine Dion – Guérin rend hommage au défunt poète Emile Kastermann, Yves – Fred Boisset, directeur de La Braise et l’Etincelle avec sa femme Annie, livre deux poèmes de son enthousiasmant recueil « Un quart d’heure avant l’orage », Jean – Michel Klopp, qui tient dans « La Cigogne » une rubrique de critique littéraire remarquée, exprime un talent poétique plein de force et de conviction dans deux poèmes… Très ou peu connus, les poètes rassemblés dans ce
numéro font preuve de véritables qualités littéraires, et souvent d’originalité. De la bonne poésie !
Se remarque aussi l’inattendu conte « Le dos du caïman » de Jean – Baptiste Tiemélé qui est extrait de son recueil Contes déracinés d’Afrique.

Fin 2013, l’Union des Poètes Francophones a décidé d’attribuer le Prix de la Presse Poétique 2012 à L’Ouvre – Boîte à Poèmes, ce dont les lecteurs se conjouient. Ce prix a été remis le 20 avril 2013 à Mons, en Belgique.
L’OUVRE – BOÎTE A POEMES – Trimestriel – AS – 58 pages – 25 Euros l’abonnement pour les personnes résidant en France , 28 Euros pour les autres.

L’Ouvre – boîte à Poèmes – Christine ROUCAUTE – Résidence Les Floralies – 15 ter rue du Maréchal Foch – 95120 ERMONT – France.

Site Internet : ici
Blog :

Emissions de radio :
L’Onde Poétique : le deuxième mardi de chaque mois de 20 H à 22 H avec François Fournet et Yves – Fred Boisset
Les Rencontres Francophones : le deuxième mardi de chaque mois de 20 H à 21 H avec
François Fournet, Yves – Fred Boisset et Joël Conte
En Vers et avec Tous : le deuxième jeudi de chaque mois, de 13 H à 14 H avec Jeannine Dion
– Guérin
sur Radio Enghien IDFM, 98 FM, ou Internet http://www.ldfm .fr. fm

 

©Béatrice GAUDY

NADA-ZERO – NUMERO 97 – CHRISTIAN ALLE—- ART POSTAL

  • NADA-ZERO – NUMERO 97 -CHRISTIAN ALLE

« L’art postal est ce qui vous passe par la tête et qui arrive par la poste » est la devise de l’attachante revue d’art postal NADA-ZERO. Toutefois, Christian Alle fait manifestement une attentive sélection parmi tout son courrier, d’où le choix de poèmes pleins de personnalité de Jacques Fauny Lerendu et de Zapatero, ou ceux, tout à la fois pleins de conviction de sensibilité, de la polyglotte poètesse brésilienne Teresinka Pereira qui rappelle notamment l’horreur des deux utilisations guerrières de la bombe atomique et exhorte l’humanité à y renoncer à l’avenir, non sans formuler une aspiration à la paix et à la fraternité universelles.

Les œuvres visuelle ne sont pas moins, pour certaines de pleines de conviction.

Incontestablement , celle d’Eric Bensidon au titre très parlant «  Non à l’austérité » ne peut que remporter du succès, notamment en Europe !

La linogravure de la polytalentueuse Marcelle Simon, le 8X8 de Magda Lagerwerf, l’oeuvre d’Andrè Boeels, l’interprétation lyrique des continents dans le 8X8 abstrait d’Emmanuel Vaesken, les si poétiques timbres du « Jardin Alpin » de Diane Bertrand et son l’ATC floral, le fort original bouquet de chiffres de Piet Franzen/SIDAC, les dynamiques « Visions of Bosch » d’Aristide 3018, la fantaisiste œuvre de Bruno Chiarlone, les rythmes noirs et blancs de Serse Luigetti, le timbre de Reed Altimus, les timbres de Jean Huges, le sympathique stieker de Claudio Romeo, la carte postale expressionniste  « Remember Shozo Shimanoto » de Bruno Chiarlone sont autan d’oeuvres qui retiennent l’attention et charment.

Christian Alle, le concepteur directeur de cette originale publication, n’est pas moins auteur d’oeuvres séduisantes. Une atmosphère tout à la fois intime et ouverte sur la beauté lumineuse de la nature émane de son 8X8. L’un de ses timbres, qui met à l’honneur Jacques Tati, est plein de poésie, et, contrairement à certaines affiches, il ne remplace pas la pipe par n’importe quel objet au nom d’une intolérance visuelle à l’égard des fumeurs qui est dans l’air du temps.

Les 10 pages de format A4 de NADA-ZERO paraissent chaque saison. Mais les amateurs ont parfois l’heureuse surprise que des numéros spéciaux s’y rajoutent.

NADA-ZERO-CHRISTIAN ALLE- 9 rue du Pré de la Mer- 50460 URVILLE-NACQUEVILLE- France

Un joli aperçu de la revue: ici

chris.alla@wanadoo.fr

©Béatrice Gaudy

Circulaire 132, revue d’art postal de 8 pages de format A4 qui paraIt une ou deux fois par mois , numéro 101.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Circulaire 132, revue d’art postal de 8 pages de format A4 qui paraît une ou deux fois par mois , numéro 101.

Fors pour clamer que les atrocités sont atroces, rares sont les revues qui publient des œuvres sur l’actualité. Circulaire 132 le fait pourtant régulièrement. Dans le numéro 101 se remarquent un 8X8 aussi beau beau que parlant de l’Australien Field Study qui s’interroge et nous interroge sur la réalité de la démocratie, et un poème sur Edward Snowden, ce courageux Etatsunien qui a dénoncé l’atteinte à la vie privée de tous les citoyens du monde que constitue leur surveillance téléphonique et sur Internet par l’agence de renseignement National Security Agency.

 

Le français Eric Bensidon exprime souvent ses convictions civiques dans son art, mais il puise aussi à d’autres sources d’inspiration. Ainsi, dans ce numéro 101 de Circulaire 132, il nous régale d’un magnifique timbre très coloré qui évoque irrésistiblement le temps de la plage et de l’été.

 

L’abstrait « Art urbain de Montréal » du Canadien Réjean F. Côté met également l’oeil en joie. Plein de grâce est le 8X8 de l’Allemand PC(Tic Tac). L’oeuvre de son compatriote Ulo Grohmann est pleine de sens, elle s’efforce, visuellement, de trouver une solution à l’état du « ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire » qui est le terreau et le meilleur auxiliaire des dictatures. Fort réussie est aussi la pieuvre humaine de l’Italien Vittoré Baroni. Dans un style très différent, le timbre de l’Italienne Patrizia Devalle, ceux du Français Jean-Hugues, l’humour du timbre de l’Espagnol Antonio Moreno Garrido, l’oeuvre de l’Italien Serse Luigetti ne manquent pas de séduire.

 

Réjean F. Côté présente par ailleurs les cabanes-sculpture sur les bords du Saint-Laurent réalisées par l’artiste londonienne Deborah Nagan qui « a imaginé une façon esthétique et écologique d’aménager les rivages afin de contrer l’érosion des berges ».

 

Des informations sur divers projets d’art postal complètent l’ensemble.

 

Beaucoup de personnalité, d’ouverture sur le monde et de diversité des œuvres présentées caractérisent cette dynamique revue d’art postal de 8 pages de format A4 qui paraIt une ou deux fois par mois.

Le blog de la revue : ici

  • CIRCULAIRE 132- Réjean F. Côte- 12465BAvenue de Troyes- QUBEC, QC, G2A 3C9- CANADA

 

 

©Béatrice Gaudy

Espace NLB- Revue des Arts Pluriels- 34 pages de format A4 en quadrichromie- 15 Euros.

NLB4Couv

  • La revue des arts pluriels numéro 4

Ce numéro est l’occasion de mieux connaître ou de découvrir des artistes contemporains intéressants. Les œuvres subtiles et spirituelles de Chantal Canuet, remarquée depuis plusieurs années dans diverses publications des Amis de Thalie, sont ainsi mises en évidence avec la reproduction de six d’entre elles.

Le lyrisme chromatique d’Anne Philippe, ses rythmes colorés expriment de façon on ne peut plus séduisante des éléments naturels.

L’accent est mis aussi sur les abstractions de formes de Nicole Caturegli-Rey qui ont l’art de rendre perceptible le non visible, ou ce qui appartient au passé lointain, à la mémoire collective.

La beauté et le renouvellement d’inspiration constant des calligraphies de Ghani Alani convainquent que les distinctions artistiques qui ont été accordées à l’artiste ont un sens.

L’expressionnisme d’Olivier Messas, qui affleure parfois l’abstraction, est plein de force et de beauté.

L’abstraction picturale est quant à elle bellement représentée par Yannick Babled, Fabienne Ribeyrolles et Florence Penet. Les œuvres puissantes d’André Bielen, lauréat de la section Peinture Abstraite du Concours d’Ouverture de L’Espace NLB sur Internet, donnent à voir et percevoir les grandes forces de la Terre, et plus généralement de l’univers.

Superbes sont les photographies de Michel Laframboise, en particulier sa « Grande Lune ».

En sculpture, un article agrémenté d’une vingtaine de photographies est consacré à Zorko dont les œuvres, à dominante abstraite, semblent puiser leur inspiration dans la nature.

Christian Boeswillwald poursuit son évocation du Cercle d’Art Moderne du Havre en présentant son arrière-grand-père Georges Dussueil.

Michel Bénard, enfin, présente l’Intuitisme, mouvement dans lequel il se reconnaît et dont une exposition eut lieu à Paris en janvier dernier. Outre les siennes, les oeuvres de Jean-Claude Bemben, de Franco Cossutta, d’Alain Béral et de Jacques-François Dussottier permettent d’avoir un aperçu de ce courant plein de surprises.

La jeune Revue des Arts Pluriels s’impose comme un espace de découverte attachant.

Espace NLB- Revue des Arts Pluriels– 34 pages de format A4 en quadrichromie- 15 Euros. À commander à Nathalie LESCOP-BOESWILLWALD- La valade-87520 VEYRAC-France.

Site internet: http://www.espacenlb.com/index.php?lng=fr

©Bréatice GAUDY

TRACTION-BRABANT – Numéro 50

 

TRACTION-BRABANT – Numéro 50

Ce numéro rend hommage à l’œuvre du poète et revuiste Pascal Ulrich qui a mis fin ses jours en 2009, à quarante-cinq ans. « J’aimerais lire plus souvent des poèmes comme les siens ! » s’exclame dans son éditorial Patrice Maltaverne, poète et directeur de Traction-brabant. Quelques pages sont donc réservées aux dessins – poèmes de Pascal Ulrich qui s’épanouissent aussi tout au long de ce numéro. S’y ajoutent, avec la complicité de Robert Roman et de Jacques Lucchesi, la reproduction d’une des peintures de Pascal Ulrich sur une carte en quadrichromie, ainsi qu’un petit carnet de poèmes et de dessins de Pascal Ulrich : « L’éclairage viendra de la nuit ». Il est à préciser qu’un recueil de peintures et dessins « Sans-Titre – Hommage à Pascal Ulrich – 1964-2009 » a été publié en 2010 par Vincent Courtois aux éditions du 6 rue Gryphe – 69007 LYON – France.

Ce numéro 50 de Traction-brabant accueille aussi de nombreux autres poètes. Parmi eux se remarquent particulièrement Marc Bernelas qui, après s’être absenté quelques années des revues poétiques, y fait un retour très apprécié, ainsi que Sylvain Guillaumet aux proses poétiques tout en subtilité et en surprises, Louis Dubost aux proses poétiques également très inattendues, Samuel Dudouit et ses « Entretiens nocturnes », Michèle Caussat et sa « Passerelle, Patrice Maltaverne et sa rubrique « à ma pomme (y a pas de raison, comme les autres »), et le toujours puissamment inspiré Eric Chassefière. Méritent aussi d’être cités Jean Gédéon, Alexis Denuy, Tom Sam, Denis Parmain, Walter Ruhlmann, dont le texte en anglais est accompagné de sa traduction en français, Jacques Cauda et sa dérangeante « peinture », Philippe Vallet, Virginie Guidal, Kelig Nicolas

Parmi beaucoup de textes âpres ou incisifs, la « Forêt de Fontainebleau » de Karim Cornali ouvre un chemin de bonheur.

Jeux de mots et inspiration érotique ferment ce numéro remarquable.

S’il est des textes qui parfois, quoique bons, tendent un peu à endormir, ceux réunis dans le numéro 50 de Traction-brabant sont au contraire de ceux qui fécondent l’esprit et le stimulent.

Signés par Patrice Vigues, Pierre Vella, Alain Lacouchie, Jean-Louis Millet, Michèle Caussat, Denis Parmain, Mathilde Lartige et Jean-Marc Couvé, les dessins déploient leurs propres émotions et qualités au fil des pages.

TRACTION-BRABANT – 10 Euros les 5 numéros de 56 pages de format A5.

Contact : p.maltaverne@orange.fr

Diffusion électronique, blogs de « Traction-brabant », des chroniques poétiques de Patrice Maltaverne (Poésiechroniquetamalle) et des micro-éditions Le Citron Gare :

http://traction-brabant.blogspot.fr/

http://lecitrongareeditions.blogspot.fr/

http://poesiechroniquetamalle.centerblog.net/

 

©Béatrice GAUDY