Tous les articles taggés : Abdellatif Laâbi

The Abdellatif Laâbi Interview by Christopher Schaefer

Abdellatif Laâbi is among the most well-known Moroccan writers living today. Born in Fez in 1942, he co-founded the poetry review Souffles in 1966. Six years later, Souffles was banned and Laâbi was imprisoned. He was released in 1980, and five years later he moved to France where he has resided ever since. Despite his self-imposed exile, he has continued to be politically engaged in Moroccan public life, spending significant time there each year. In the past two years, he has written two books about politics and culture in Morocco: Un autre Maroc (Another Morocco) and Maroc, quel projet démocratique ? (Morocco, What Democratic Project?) A novelist, poet, and playwright, he has also translated several Arabic poets into French, most notably Mahmoud Darwish. In 2009, he received the Prix Goncourt de la Poésie and in 2011 the Académie française’s Grand prix de la Francophonie. Thanks to recent translations of two of his key works, Laâbi is finally achieving a degree of recognition in the English-speaking world. André Naffis-Sahely has translated both his debut collection of …

Traversées n°73 à Albi en compagnie d’Abdellatif Laâbi et les littératures du Maghreb

Abonnement: 4 numéros (Belgique) : 22,00 € (Etranger : 25,00 €) 1 numéro (Belgique) : 7,00 € (Etranger : 8,00 €) à verser au compte bancaire n° 088.2136790.69 de Traversées, Faubourg d’Arival, 43 à 6760 VIRTON (Belgique) (CODE IBAN : BE71 0882 1367 9069 – CODE BIC : GKCCBEBB) Pour la France, il est préférable que vous envoyiez un chèque à l’adresse ci-dessous libellé au nom de “Colette HERMAN”. Précisez le numéro à partir duquel l’abonnement doit prendre cours. Ne pas oublier de mentionner : « TRAVERSEES A PARTIR DU N°… »  

L’Orange bleue, Abdellatif Laâbi, illustrations de Philippe Amrouche

L’Orange bleue, Abdellatif Laâbi, illustrations de Philippe Amrouche Le clin d’œil poétique de son titre et l’illustration de la première de couverture attirent l’attention du lecteur adulte plus encore que du très jeune lecteur. En lisant L’Orange bleue, je ne peux m’empêcher de repenser à The Little Girl named I, que le poète américain Cummings avait écrit pour sa petite fille. Même enchantement. Lorsqu’un écrivain met sa plume au service des petits sans renoncer aux exigences de son art, il leur témoigne le plus grand respect.   ©Marie-Claude Bourjon

Abdellatif Laâbi——– appel à contribution

Bonjour à vous, Directeur de la revue littéraire « Traversées », j’ai été contacté par l’association ARPO pour accompagner du 9 au 12 avril 2014 l’écrivain Abdellatif Laâbi, auteur marocain, dans des classes aux environs d’Albi, en France. Connaissez-vous l’auteur ? Connaissez-vous la littérature / poésie arabe ? Connaissez-vous un spécialiste en la matière ? Dans la foulée, je devrai réaliser un numéro de la revue pour lequel j’ai carte blanche. Je pensais associer à ce numéro un ou plusieurs écrivains du Mahgreb ; c’est pourquoi je me permets de vous écrire. Serait-il possible d’avoir quelques textes inédits, soit de création, soit autour de la littérature du Mahgreb ? N’hésitez pas à prendre contact. Merci et bonnes fêtes de fin d’année, Patrice Breno