HOMMAGE A MARC GRANIER* , GRAVEUR CÉVENOL

Chronique de Marc Wetzel        HOMMAGE A MARC GRANIER* , GRAVEUR CÉVENOL                  La gravure est cet art unique d’entailler la matière pour révéler (et rendre reproductible) ce qu’elle contient, ce qu’on devine la hanter. Et le bois, le cuivre, le linoléum sont comme de loyaux analphabètes voulant bien faire lire ce que l’artiste leur apprendra […]

Lire plus

VINCENT BIOULÈS A QUATRE-VINGTS ANS

Une chronique de Marc Wetzel VINCENT BIOULÈS A QUATRE-VINGTS ANS                Vincent Bioulès est né le 5 mars 1938 à Montpellier ; il y vit et travaille encore. Il a bien fait d’accepter de vieillir, pour devenir peut-être un des plus grands peintres du monde.         « Le fait que tout le monde se moque complètement de ce que […]

Lire plus

Luc BOUVIER – Voix russe – AMEditions, 2018 – 156 p.

Chronique de Marc Wetzel Luc BOUVIER – Voix russe – AMEditions, 2018 – 156 p. Une nation, c’est d’abord un territoire, et qu’est-ce que le territoire russe, sinon « une immensité sans abri » et « l’inhumaine étendue de sa steppe » ? (p.7) ; c’est aussi la température d’une sorte de matrice commune, et ici, un « froid hostile » auquel est […]

Lire plus

Eric SAUTOU – Une infinie précaution – Flammarion 2016, 140 p 

Chronique de Marc Wetzel Eric SAUTOU – Une infinie précaution – Flammarion 2016, 140 p  Qu’on permette un détour par le titre même de ce recueil sobre et puissant. Quand Aristote dit que l’homme est l’animal doué de raison, il veut dire qu’il est le seul vivant à ne pas pouvoir vivre sans la raison, […]

Lire plus

Eric SAUTOU – À son défunt – Faï fioc, 2017, 54 p.

Chronique de Marc Wetzel Eric SAUTOU – À son défunt – Faï fioc, 2017, 54 p. Je reviens sur cet auteur intègre et ardu (à la fois limpide et sibyllin) que je découvre et veux louer, à l’occasion de ce dernier petit recueil. Là encore, tout part du titre. Un défunt n’est pas n’importe quel […]

Lire plus

Une nouvelle aventure d’Eloi Derôme : l’Archéospace.

Chronique de Marc Wetzel                   Une nouvelle aventure d’Eloi Derôme : l’Archéospace.     ∼ « Je fais, je défais, puis c’est fait » , et on ne voit pas comment résumer son geste mieux que ne le fait l’artiste lui-même.    Car comment procède-t-il ? Il recouvre des aplats de couleurs les uns par les autres, puis il « coupe » dans la […]

Lire plus